Tanakh – le verset du jour | Bereishis 4.15

« Le verset 4,15 énonce le « signe » énigmatique que Dieu a placé sur Caïn. Les commentateurs juifs suggèrent que le signe pourrait être un chien, une corne, ou la lèpre. Le signe est visible et il est la promesse de Dieu à Caïn de la protection divine contre la mort prématurée ainsi qu’une marque d’infamie et un exemple pour les meurtriers et les pénitents.
Le roi Ozias régna sur le royaume de Juda en 783-742 avant l’ère commune et fut puni de la lèpre pour son orgueil et sa désobéissance à Dieu. Il est représenté par le grand maître hollandais Rembrandt (1606-1669): Le roi Ozias frappé par la Lèpre. » (Vasco Cruz)

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 4.15.

וַיֹּ֧אמֶר ל֣וֹ יְהוָ֗ה לָכֵן֙ כָּל־הֹרֵ֣ג קַ֔יִן שִׁבְעָתַ֖יִם יֻקָּ֑ם וַיָּ֨שֶׂם יְהוָ֤ה לְקַ֙יִן֙ א֔וֹת לְבִלְתִּ֥י הַכּוֹת־אֹת֖וֹ כָּל־מֹצְאֽוֹ׃

האָט גאָט צו אים געזאָגט: דרום װער-נאָר עס הרגעט קַיִנען זאָל זיבנפֿאַך גענומען װערן נקמה פֿון אים. און גאָט האָט געמאַכט קַיִנען אַ צײכן, אַז קײנער װאָס טרעפֿט אים, זאָל אים ניט דערשלאָגן.

hot got tsu im gezogt: dorem ver-nor es harget kainen zol zibnfakh genumen vern nekome fun im. un got hot gemakht kainen a tseykhn, az keyner vos treft im, zol im nit dershlogn.

Alors Dieu dit à Caïn: en conséquence, quiconque tuera Caïn, que vengeance lui soit infligée au septuple. Et Dieu marqua Caïn d’un signe, afin que personne qui le rencontrerait ne le tue.