Tanakh – Le verset du jour | Bereishis 4.8

« Le meurtre d’Abel a été peint par plusieurs peintres, commente l’ami Vasco. Mon favori c’est Peter Paul Rubens (1577–1640). Mais j’ai pensé qu’il peut être aussi intéressant de l’illustrer avec une photographie de Robert Capa (1913-1954) – Mort d’un milicien – prise en 1936 durant la Guerre d’Espagne – une guerre fratricide. »

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 4.8.

וַיֹּ֥אמֶר קַ֖יִן אֶל־הֶ֣בֶל אָחִ֑יו וַֽיְהִי֙ בִּהְיוֹתָ֣ם בַּשָּׂדֶ֔ה וַיָּ֥קָם קַ֛יִן אֶל־הֶ֥בֶל אָחִ֖יו וַיַּהַרְגֵֽהוּ׃

האָט קַיִן גערעדט צו זײַן ברודער הֶבלען. און עס איז געװען, װי זײ זײַנען געװען אין פֿעלד, אַזױ איז קַיִן אױפֿגעשטאַנען קעגן זײַן ברודער הֶבלען, און האָט אים געהרגעט.

hot kain geredt tsu zayn bruder heblen. un es iz geven, vi zey zaynen geven in feld

Caïn parla alors à son frère Abel. Et il arriva, alors qu’ils étaient aux champs, que Caïn se dressa contre son frère Abel et le tua., azoy iz kain oyfgeshtanen kegn zayn bruder heblen, un hot im gehrget.