Tanakh – le verset du jour | Bereishis 4.12

Pour illustrer ce verset, « Désespoir », de Edvard Munch, peintre norvégien (1863-1944), dans le même scénario que le célèbre Cri, une figure solitaire et errante sur le Pont d’Oslo, nous dit Vasco.

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 4.12.

כִּ֤י תַֽעֲבֹד֙ אֶת־הָ֣אֲדָמָ֔ה לֹֽא־תֹסֵ֥ף תֵּת־כֹּחָ֖הּ לָ֑ךְ נָ֥ע וָנָ֖ד תִּֽהְיֶ֥ה בָאָֽרֶץ׃
´
אַז דו װעסט באַאַרבעטן די ערד, זאָל זי דיר מער ניט געבן איר קראַפֿט; נעַ-ונַד זאָלסטו זײַן אױף דער ערד.

az du vest baarbetn di erd, zol zi dir mer nit gebn ir kraft; navenad zolstu zayn af der erd.

Lorsque tu travailleras la terre, qu’elle ne te donne plus sa force; que tu sois sans feu ni lieu sur la terre.