Tanakh – Le verset du jour | Bereishis 4.19

Les commentateurs juifs interprètent ainsi l’occurrence de deux femmes: l’une pour la procréation et l’autre pour la luxure. C’est la première mention de la polygamie dans les Écritures.
Illustration d’Eugène Delacroix (1798-1863): « Femmes d’Alger dans leur Appartement », une peinture qui allait influencer les impressionnistes et plus tard Picasso, représentant une scène chargée d’érotisme dans un harem.

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 4.19.

יט וַיִּֽקַּֽח־ל֥וֹ לֶ֖מֶךְ שְׁתֵּ֣י נָשִׁ֑ים שֵׁ֤ם הָֽאַחַת֙ עָדָ֔ה וְשֵׁ֥ם הַשֵּׁנִ֖ית צִלָּֽה׃

און לֶמֶך האָט זיך גענומען צװײ װײַבער; דער נאָמען פֿון אײנער איז געװען עָדָה, און דער נאָמען פֿון דער צװײטער צִלָה

un lemekh hot zikh genumen tsvey vayber; der nomen fun eyner iz geven odoh, un der nomen fun der tsveyter tsiloh.

Et Lemech se prit deux femmes; le nom de l’une était Odoh, et le nom de l’autre Tsiloh.