Tanakh – le verset du jour | Bereishis 4.9

Pour illustrer ce verset, Vasco nous propose « l’Assassin menacé » par René Magritte (1898-1967), surréaliste belge, qui montre un assassin détendu sans aucun signe de sentiments de culpabilité mais observé par trois hommes a la fenêtre, et qui sera bientôt pris par deux policiers.
Illustrer n’est d’ailleurs peut-être pas le bon terme. Ce sont de véritables commentaires picturaux qu’il nous offre à mon avis. Merci à lui.

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 4.9.

וַיֹּ֤אמֶר יְהוָה֙ אֶל־קַ֔יִן אֵ֖י הֶ֣בֶל אָחִ֑יךָ וַיֹּ֙אמֶר֙ לֹ֣א יָדַ֔עְתִּי הֲשֹׁמֵ֥ר אָחִ֖י אָנֹֽכִי׃

האָט גאָט געזאָגט צו קַיִנען: װוּ איז דײַן ברודערהֶבל? האָט ער געזאָגט: איך װײס ניט; בין איך דעןדער שומר פֿון מײַן ברודער?

hot got gezogt tsu kainen: vu iz dayn bruder hebl? hot er gezogt: ikh veys nit; bin ikh den der shoymer fun mayn bruder?

Dieu dit à Caïn: où est ton frère Abel? Il dit alors: je ne sais pas; suis-je donc le gardien de mon frère?