Tanakh – Le verset du jour | Bereishis 4.24

« Selon l’interprétation rabbinique, les femmes de Lamech se détournent de lui, et refusent les rapports conjugaux au motif qu’il a tué, ou que cela serait inutile, puisque ses descendants vont périr dans le Déluge. Le verset montre Lamech arguant que si Caïn avait reçu sept fois la protection divine pour un assassinat prémédité, Lamech, qui tua par accident, devrait être protégé soixante dix-sept fois.
Illustration de William Blake (1757–1827): « Lamech and ses deux femmes » »
(Vasco Cruz)

Lisez à haute voix le verset translitéré et essayez de faire correspondre chaque mot avec sa traduction. Si vous savez lire les caractères hébreux, vous pouvez également apprécier le texte original et sa traduction en yiddish par Yehoyesh (Shloyme Blumgarten).
Bereyshis 4.24

כִּ֥י שִׁבְעָתַ֖יִם יֻקַּם־קָ֑יִן וְלֶ֖מֶךְ שִׁבְעִ֥ים וְשִׁבְעָֽה׃

װײַל זיבנפֿאַך װערט גענומען פֿאַר קַיִנען נקמה,פֿאַר לֶמֶכן אָבער זיבן און זיבעציק׃

vayl zibnfakh vert genumen far kainen nekome, far lemekhn ober zibn un zibetsik.

Car la vengeance sur Caïn est prise sept fois, mais sur Lamekh soixante dix-sept fois.